Conflit d’intérêts

« Le caractère public ou non (d’une déclaration d’intérêts des parlementaires à leur entrée en fonction), il s’agira d’en peser les avantages et les inconvénients. » (Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée nationale – LCP Info 27/01/2011)

Y a-t-il des inconvénients à la transparence des responsables politiques? Non. Pour ma part, je m’engage à publier chaque mois le montant des revenus que je percevrai.

Il faut aller plus loin et en finir avec le cumul de l’activité d’avocat et le mandat de député. Celui qui fait la loi ne peut pas être celui qui la plaide.

L’exercice d’un mandat politique implique une déontologie irréprochable. Aucun élu ne doit pouvoir être soupçonné de favoriser des intérêts privés au détriment de l’intérêt général.

 

2 réflexions au sujet de « Conflit d’intérêts »

  1. J’ irai même plus loin, tout représentant politique français devrait se voir l’impossibillité de reprendre des fonctions d’état après avoir été condamné pour des faits ayant rapport avec ses fonctions étatique.

  2. Effectivement, le débat doit être élargi!
    Publication des salaires et indemnités…
    Non-cumul de mandats…
    Exemplarité des politiques (si condamnation: plus de mandat possible…)
    Prêt à taux ZERO , aux sénateurs et autres… alors que n’importe qui consentant ce genre de prét se fera retoquer par le fisc…
    La liste des privilèges est longue, mais ces points sont rarement traités, car sur ces débats ils réussissent tous (droite gauche …) à s’entendre pour ne pas les réformer.
    Nos politiques ressemblent de plus en plus à nos nobles sous la royauté.
    Attention: Il en reste heureusement quelques uns à ne pas mettrent dans ce panier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *