Politique étrangère

On ne va pas faire ici le procès de la diplomatie française, personne n’avait vu venir les événements dans le monde arabe. Mais en diplomatie, les paroles doivent être des actes. « (…) ce n’est pas la politique de la France qui est désordonnée, c’est le monde qui est en désordre. » (Henri Guaino, Conseiller spécial du président de la République, chef de la mission interministérielle de l’Union pour la Méditerranée – Le Monde 28/02/2011)

Oui sauf qu’il faut savoir prendre le risque de la liberté et dire clairement de quel côté nous sommes à un moment donné. Par ailleurs, dès lors que la France a tendance à s’aligner sur d’autres diplomaties, notamment américaine, elle perd en exigence et en capacité d’initiative. Il y a enfin des solutions comme une politique d’équilibre avec l’Allemagne, une politique énergétique européenne ou un principe de réciprocité dans nos relations économiques avec les États-Unis, la Chine et les pays émergents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *