Agriculture

Qui peut accepter une baisse de ses revenus de plus de 30%? La France peut-elle perdre un atout aussi majeur? Certainement pas. La loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche va dans le bon sens mais elle ne doit pas remettre en cause les mesures du Grenelle de l’environnement en la matière.

La politique agricole commune a trop longtemps privilégié une logique d’aides directes alors qu’elle doit être fondée sur les prix plutôt que les subventions et sur une préférence communautaire à l’importation. Il faut bien sûr que les agriculteurs puissent conclure des contrats écrits avec leurs acheteurs et se regrouper face aux distributeurs. Il faut aussi plus de passerelles professionnelles avec le monde agricole.

Même s’il faut harmoniser le cadre européen, ce serait une erreur de suspendre les mesures françaises en faveur d’une agriculture durable. C’est aussi une question de respect pour les agriculteurs engagés dans cette démarche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *