Collectivités locales

En dix ans, leurs dépenses ont augmenté de 60% et les impôts locaux de 45% ! Et autant le dire tout de suite, leur envolée dépasse largement la hausse liée aux transferts de compétences opérés par l’Etat vers elles.

Il n’y a pas eu de décentralisation sereine et sincère. La France n’a donc toujours pas fait sa mutation territoriale. Elle est suradministrée mais sous-organisée. Les départements et les régions sont davantage des guichets ou des organismes payeurs que des acteurs de plein exercice. La France compte autour de 600 000 élus.

Une collectivité, ça se dirige en bon père de famille, pas en banquier d’affaires. Il faut moins d’élus, mieux formés, plus autonomes, bref de vrais patrons responsables qui pilotent sur le terrain, infiniment plus présents qu’ils ne le sont aujourd’hui sur leurs dossiers. Le cumul des mandats les pousse à déléguer sans contrôler. Le système est à bout.

Une réflexion au sujet de « Collectivités locales »

  1. Limiter les mandats ainsi que les salaires(et autres avantages pécuniaires)ainsi les hommes(et femmes) seront moins tentés d’ engranger tel des écureuils….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *