Var-matin du 8 juin 2012

Si le déficit public n’est pas réduit et s’il n’y a pas de croissance, la France est en faillite dès 2015.

Pour moi, un bon équilibre se compose d’un tiers de hausse d’impôts et de deux tiers d’économies sur les dépenses publiques. Il y faudra une volonté politique forte pour réduire les privilèges des élites mais aussi pour trouver de nouvelles recettes fiscales justes.

En économie l’efficacité sans l’équité prépare la révolution mais l’équité sans l’efficacité mène à la faillite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *