Var-matin du 12 juin 2012

L’ennemi public numéro 1 de la République n’est pas le FN mais la corruption des politiques. Je ne peux que voter pour le candidat soucieux de la bonne utilisation de l’argent public, c’est-à-dire Frédéric Boccaletti dans la 7ème circonscription du Var.

Plus largement, j’en appelle à la recomposition de la droite française en vue des prochaines élections municipales pour proposer aux électeurs une alternative efficace à la gestion socialo-communiste des collectivités locales. Le désendettement public est la priorité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *