Préférence communale

Le très socialiste ministre de la Ville François Lamy – que j’ai affronté avec Véronique Carantois aux législatives de 2007 – reconnaît que « laisser davantage de souplesse aux maires pour l’attribution des logements [sociaux][lui] semble être une piste de travail » (Var-matin 22/01/13) C’est ce qu’ont déjà fait les maires de Bandol et d’Ollioules. Il admet aussi que « le besoin de transparence [en la matière] est compréhensible ». C’est ce qu’aucun maire ne satisfait.

La nouvelle municipalité seynoise répondra d’abord aux demandes de logement de celles et ceux qui sont nés ou installés à La Seyne-sur-Mer et le leur attribuera, sous condition, publiquement. Il sera ainsi mis fin aux pratiques clientélistes dans tous les quartiers.

Une réflexion au sujet de « Préférence communale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *