Centre ancien et circulation

Louis BlancLe Cours Louis Blanc devrait être le cœur symbolique et économique du centre ancien. Les rues Marius Giran et d’Alsace sont complètement coupées du Cours. Le secteur est caractérisé par un bâti en double orientation à R+2/3 sur des îlots étroits et très longs (6m/170m entre Alsace et Louis Blanc – 9m/200m entre Louis Blanc et Marius Giran – 15m/160m entre Marius Giran et Evenos). Le quartier réunit la plus forte proportion d’immeubles de 2 à 10 logements dont la quasi-totalité date d’avant 1949 et de locataires en situation précaire.

Le fonctionnement urbain n’y est pas satisfaisant. La rue Marius Giran, vide et plutôt triste, enclavée entre la rue Etienne Prat à l’ouest et la rue de la République à l’est, a une simple fonction de desserte de quartier. La rue d’Alsace, malgré son très petit gabarit, est très empruntée par les automobilistes pour accéder aux équipements du centre-ville et transiter vers le sud de La Seyne ou Saint-Mandrier… La forte fréquentation piétonne du secteur est pénalisée par l’impossibilité de traversée nord-sud sur près de 200m

Nous créerons les conditions d’un grand marché intégrant les rues d’Alsace et Marius Giran en profitant de la double orientation des commerces du Cours Louis Blanc, avec des vitrines ouvrant sur deux côtés et des passages couverts ou percements de rues nord-sud à travers les îlots. Le marché jouera alors pleinement un rôle d’appel de la clientèle vers des boutiques. Nous stopperons ainsi la dégradation des enseignes.

Une réflexion au sujet de « Centre ancien et circulation »

  1. Monsieur bonjour,
    Nous avons un commerce sur le Cours Louis Blanc, et je lis avec intérêts votre proposition concernant le marché de la Seyne .
    Votre proposition qui semble louable et discutable, me parait très utopique à court et moyen termes .
    Comme vous le dites le Cours Louis Blanc, se veut le coeur de la ville , alors qu’actuellement , beaucoup de forains (dont certain habitant le centre ville) ont déserté le marché, et la quasi totalité des commerces ( dont le notre) est à la vente . Pourquoi,( évidemment on peut évoquer la crise, l’insécurité, les stationnement et autres …..) Mais un élément qui peut vous paraître peut être anodin, a eu lieu le 22 Avril 2011,et a précipité progressivement les commerces du cours Louis Blanc, et du centre ville,dans une chute du chiffre d’affaire de 50 à 70% .
    En effet M. Guttierez ,la suppression de toute la partie haute du marché, qui dans l’esprit du Maire allait être remplacé par les forains délocalisés vers le centre ville, n’a pas du tout eu l’adhésion de la très grande majorité de la population, qui venait de le Seyne et de toutes les villes avoisinantes , sur ce marché qui était le dernier poumon économique ( après les chantiers) de la ville .
    Nous avons immédiatement alerté le Maire ( par une lettre ouverte dans var matin, par la venu FR3, par une pétition avec des centaines de signature) en lui demandant le rétablissement immédiat du marché dans la configuration, qui était la sienne depuis plus de 50 ans., que vous avez connu , puisque vous êtes seynois.!!
    En effets des centaines de personnes nous demandaient, en arrivant tout en haut du cours Louis Blanc, là où nous sommes positionné, quand le marché allait revenir dans sa position initial? Toutes cette population, a déserté progressivement le marché, et part la même le centre ville, tout simplement parce qu’il n’ait plus attrayant,les personnes favorisent toujours les grands marchés.( Sanary, st cyr, Toulon ( cours Lafayette),et La Seyne dans son ancienne configuration. Le maire invoque des problèmes de sécurité, que nous sommes prêt à entendre, bien qu’il n’y ai eu jamais aucun accident ,dans l’ancienne configuration .
    Aujourd’hui la situation est exactement celle que nous prévue, si le Maire ne faisait rien, dans notre courrier que nous lui avons adressé en Mars 2012. LE COURS LOUIS BLANC est a vendre, mais invendable parce que cela ne vaut plus rien , et part la même de nombreux commerce du centre ville .
    Sans vous parler de l’ouverture de Grand Frais ( ouvert le Dimanche matin) et des 40 commerces qui vont ouvrir à Auchan, au printemps prochain,et qui va certainement donner le coup de grâce aux petits commerçants du centre ville .
    Voilà M.Guttierez, vous pouvez, si vous le voulez, faire rapidement et gratuitement pour les commerçants du centre ville de la Seyne, même si c’est beaucoup plus rapide de démolir que de reconstruire .
    Sincères salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *