Machine à cash

Il y a quatre ans, je dénonçais à l’Express la raison de la fourniture des kits de campagne aux candidats du FN que j’avais été : « Pour faire rentrer du cash! » Ils savaient que leurs candidats allaient réaliser plus de 5% des suffrages et que, financièrement, c’était une bonne opération… » (L’Express 17.11.2015) Aujourd’hui, au-delà des peines requises de prison ferme contre les inventeurs du système, l’Etat réclame 11,6 millions d’euros de dommages et intérêts aux prévenus pour « avoir fait de leur parti une véritable machine à cash » « en s’entendant sur son dos » [de l’Etat]. Le RN doit aujourd’hui assumer d’avoir fait pire que tous ses adversaires politiques réunis en ayant détourné des sommes inédites d’argent public dans la Vème République. C’est la fin d’une escroquerie politique de l’électeur contribuable. J’avais choisi le camp de l’éthique, je ne le regretterai jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *