Sport à l’école

Plus il est commencé tôt, mieux c’est. C’est un bon placement pour la vie. Négligé à l’école, j’ai appris à le pratiquer régulièrement à l’armée à 20 ans et ne peux plus aujourd’hui m’en passer.

La réforme du rythme scolaire en faveur d’une plus grande place donnée aux activités sportives va dans le bon sens si elle tient compte des réalités chronobiologiques. On doit pouvoir courir avant 10h et pas après le déjeuner..

Les élèves français bénéficient du plus grand nombre d’heures de cours en Europe sur la période la plus courte de l’année. C’est une question d’organisation même si l’accès aux infrastructures sportives est un problème déterminant à régler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saisissez l\'information ci-dessous : *